Bavarois au Fruit de la Passion

Publié le par Les Delices de Kenza

J ai realiser ce gateau pour l anniversaire de mon mari et de mon petit frere . Et oui 37 et 18 ans ca se fete . Un gateau plein de fraicheur et juste delicieux . Alors A vos fourneaux...

Le biscuit

-4 oeufs
-100g de sucre
-100g de farine
-20g de beurre

la creme bavaroise

-500 g de coulis de fruit de la passion
-300 g de creme liquide a 30%
-90 g de sucre
-2c a c d agar agar

le miroir fruit de la passion
-300 g de coulis fuits de la passion
-2g d agar agar

Decoration

-150 g de creme liquide

-50 g de sucre

- quelques fruits pour la deco

Battre les blancs d oeufs a petite vitesse ( ils seront plus ferme ) . Blanchir les jaunes avec le sucre.Ajoutez le beurre fondu . Puis délicatement les blancs en neige et finir par la farine tamisée.
Placez-le dans le moule qui servira pour votre bavarois .Cuire entre 8 et 12min à 180°C.Après la sortie du four, retirez à l’aide des doigts la couche qui s’est formé sur le dessus. Passer une lame de couteau afin de demouler delicatement votre biscuit. Dans un gobelet mettre la moitie du verre de coulis fraise avec un peu d eau . A l aide d un pinceau imbibee votre biscuit . Mettre dans une casserole le coulis au fruit de la passion et l agar agar . Faire chauffer tout en remuant pendant 2 mins . Pendant que le coulis refroidit ( remuer pendant que ca refroidit de tempa en temps ) , prendre un saladier en verre placer 30 mins au congelateur avant mettre la creme lique a 30% de matiere grasse la monter en chantilly puis incorporer le melange jus de fruit de la passion- agar agar a la chantilly delicatement .

Mettre la creme bavaroise au fond de votre plat au dessus du biscuit . Mettre au frais 1h puis dans une casserole faire chauffer les 300ml de coulis avec l agar agar laisser refroidir tout en remuant quand la preparation est froide tiede verser sur le dessus . Mettre au frigo poir la nuit ou 6 h minimum et decorer comme vous voulez.

Servez et Degustez ...

Bon Appetit

Bavarois au Fruit de la Passion

Commenter cet article